DESKTOP
TABLET
SMALL TABLET
SMARTPHONE
 

Title

Info

FR NL
 

Info 27 février

 

Nouvelle "blague" bien belge: un trafiquant de drogue libéré à cause de l'absence d'un interprète

 
 
 

Aussi, l'Union professionnelle des traducteurs et interprètes assermentés (UPTIA) souligne que le problème est tout sauf neuf.

"Les difficultés continues à trouver des interprètes ont déjà mené à des libérations et même à des acquittements par le passé. Apparemment, il y a un manque de volonté de changer complètement la situation parce que dans le Moniteur belge, au 15 février, il est stipulé que l'arrêt de l'indexation maintiendra les tarifs pour les frais de justice dans les affaires pénales de 2016 au même niveau que 2013. C'est carrément embarrassant que le gouvernement belge ne trouve, pour certaines langues de l'Union européenne, peu ou pas d'interprètes qui veulent travailler dans la justice dans la capitale européenne."

 
 
 

Parlez de l’UPTIA à vos collègues

Share on Google+